GARD
M.A.B. - Marché gare, 3214, route de Montpellier - CS 73020 | 30908 Nîmes cedex 2 | Tél : 04 66 28 87 87 | E-mail : accueil@capeb30.fr
Accueil / Les Services / Service Formation Gard
/ Je suis perdu !

Service Formation Gard

Pour le développement de vos compétences et de celles des salariés la CAPEB vous accompagne.
les-differents-types-de-formations-dentreprise

Pour le développement de vos compétences et de celles des salariés votre entreprise, la CAPEB

  • vous informe sur les dispositifs de formation : droit individuel à la formation (DIF), contrat de professionnalisation, période de professionnalisation, plan de formation
  • vous aide à définir vos besoins de formation,
  • vous aide à établir un plan de formation pour votre entreprise,
  • vous accompagne dans la recherche d’organismes de formation pouvant répondre à vos besoins
  • vous assiste dans les formalités administratives,
  • vous apporte un appui au montage des dossiers de prise en charge.

Formez-vous pour rester compétitifs !

Au sein de la CAPEB, un « correspondant formation est à votre service pour répondre à toutes vos questions.

Le contrat de professionnalisation :

Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail particulier, nécessairement assorti d’actions de professionnalisation : évaluation des besoins et formation. Il permet d’améliorer l’insertion professionnelle.

Objectifs :

  • compléter la formation initiale des jeunes,
  • améliorer des compétences techniques,
  • favoriser l’intégration des demandeurs d’emploi,
  • aider à l’intégration des travailleurs handicapés,
  • favoriser le recrutement et la formation des femmes,
  • acquérir les capacités à gérer ou conduire une entreprise.

Public concerné :

  • les jeunes entre 16 et 26 ans pour compléter leur formation initiale,
  • les demandeurs d’emploi de 26 ans et plus,
  • les bénéficiaires du RSA (Revenu de Solidarité Active), de l’AAH (Allocation Adulte Handicapé), de l’ASS (Allocation de Solidarité Spécifique) ou d’un contrat unique d’insertion.

Déroulement de la formation :

  • la période de formation s’effectue, en alternance avec l’exercice d’une ou plusieurs activités dans l’entreprise artisanale, en rapport avec la qualification visée.
  • un contrat de professionnalisation dure entre 6 et 12 mois, et jusqu’à 24 mois pour préparer certains diplômes, titres ou qualifications.
  • la période réservée aux actions de professionnalisation représente 15 à 25% de la durée totale du contrat, sans être inférieure à 150 heures. Elle peut être portée à 40% si le bénéficiaire prépare un diplôme ou un titre enregistré au RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles) ou une qualification reconnue dans les classifications des conventions collectives du BTP. Enfin cette même durée peut être portée à 50% si le contrat est conclu avec un GEIQ labellisé (Groupement d’Employeurs pour l’Insertion et la Qualification).

Rémunération :

La rémunération « plancher » est fixée en fonction de l’âge et du niveau de formation.

  • moins de 21 ans : rémunération annuelle égale à 65% du SMIC et à 75% du SMIC pour un titulaire d’un BAC-PRO, d’un Brevet Professionnel, d’un diplôme ou d’un titre à finalité professionnelle de niveau 4.
  • entre 21 et 26 ans : rémunération annuelle égale à 80% du SMIC et à 90% du SMIC pour un titulaire d’un BAC-PRO, d’un Brevet Professionnel, d’un diplôme ou d’un titre à finalité professionnelle de niveau 4.
  • demandeurs d’emploi de 26 ans et plus : rémunération entre 85% du minimum conventionnel et 100% sans être inférieur au SMIC.

Financement :

Par l’Etat : une exonération de charges patronales de sécurité sociale pour les demandeurs d’emploi de 45 ans et plus.

Par Pôle Emploi : versement d’une aide à l’embauche d’un montant de 1000 euros. Aide pouvant s’élever à 2000 euros si le jeune n’est pas titulaire du baccalauréat ou d’un diplôme de même niveau.

Conditions de prise en charge :

Les coûts de formation sont pris en charge par les OPCA (Organismes Paritaires Collecteurs Agréés), selon différentes modalités en fonction du secteur (bâtiment ou travaux publics) et de la taille des entreprises.

La période de professionnalisation :

La période de professionnalisation s’adresse plus spécifiquement aux salariés en deuxième partie de carrière.

Son objectif est de favoriser le maintien dans l’emploi en permettant au bénéficiaire d’acquérir :

  • un diplôme ou un titre à finalité professionnelle,
  • une qualification professionnelle établie par les Commissions Paritaires Nationales de l’Emploi et de la formation (CPNE) du bâtiment et des travaux publics,
  • une qualification professionnelle reconnue dans les classifications d’une convention collective du BTP.

Public concerné :

  • les salariés dont la qualification est insuffisante, ayant 20 ans d’activité ou étant âgés de plus de 45 ans,
  • les femmes reprenant leur activité après un congé de maternité,
  • les hommes ou les femmes après un congé parental,
  • les travailleurs handicapés,
  • les salariés bénéficiant d’un contrat unique d’insertion, en CDD ou CDI.

Cette période de professionnalisation peut aussi être l’opportunité de former un salarié confirmé à la reprise de l’entreprise. Elle peut être réalisée soit dans le cadre du Plan de formation de l’employeur, soit dans le cadre du DIF à l’initiative du salarié.

Déroulement de la formation :

Les actions de formation peuvent se dérouler pendant et en dehors du temps de travail, limité à 80 heures par an et par salarié pour les formations hors temps de travail.

Rémunération du salarié :

  • rémunération au taux normal si la formation a lieu pendant le temps de travail
  • allocation de formation égale à 50% du salaire net si la formation a lieu hors temps de travail.

Conditions de prise en charge :

La période de professionnalisation est prise en charge par les OPCA.